J'habite une blessure sacrée

À 12h45

Durée : 45min
à 12h45 : du 5 au 26 July - Relâches : 8, 15, 22 July

 Réservations

+33 (0)4 90 86 01 27

 Danse

À partir de 10 ans

Spectacle visuel
Tarifs
  • Abonné10 €
  • Plein tarif15 €
  • Enfant (moins de 12 ans)8 €
  • Réduit 10 €
  • Jeune abonné.e 12/25 ans - 22/28 juillet 8 €

Moyens de paiement acceptés

     

GOLOVINE (THÉÂTRE)

1 bis, rue Sainte-Catherine
84000 - Avignon - Localiser sur la carte

Nombre de places : 146

  • Accès PMR
  • Climatisation
  • Gradins
  • Fauteuils

Auteur :

Max Diakok

Première à Avignon

Résumé du spectacle

Comment transformer le chaos du monde ? Dans quelle mesure la violence de l’oppression résonne-t-elle dans notre corps individuel ? Comment l’ambivalence de nos choix révèle-t-elle notre rapport à la liberté ?
Entre déséquilibre et enracinement, J’habite une blessure sacrée mêle douceur et force, intimité et ouverture. Ce solo instaure un dialogue entre deux nécessités : d’une part la quête métaphysique, l’énergie subtile qui la sous-tend, d’autre part la lutte émancipatrice s’affirmant sur un mode martial.

"Je fais partie de la génération de ceux qui n'étaient que des enfants durant ce massacre de civils perpétré par les forces de l'ordre, survenu en Guadeloupe en mai 1967. Mû par une profonde aversion pour toute forme d'oppression, j'ai ressenti dans ma chair l'assassinat de leaders du Tiers-Monde, entre autres le chef d'état burkinabè Thomas Sankara tué en 1987."

Interprètes / Intervenants

  • Chorégraphe : Max Diakok
  • Interprète(s) : Max Diakok
  • Création vidéo : Claudio Cavallari
  • Création lumière : Johann Chauveau
  • Création musicale : Rico Toto

Compagnie Boukousou

2-1044730 Signataire de la charte du OFF

La danse contemporaine de Max Diakok tire ses racines de l’univers du Gwoka guadeloupéen qui est à la fois une danse, une musique et un art de vivre.
Les notions de rapport à la terre et d’énergie, d'équilibre et de déséquilibre y ont une grande importance. Et dans cet univers l’énergie physique dialogue avec l’énergie intérieure, celle qui tisse des liens avec les mémoires anciennes.

SACD, Spedidam, Mairie de Paris, Ville de St Denis, Ministère Outre mer, CR Guadeloupe, Cget, Cie Dca Découfflé, Th Golovine, Centre du Galion, CND.