Jean-Marc Lovay, un phare dans la montagne

À 20h00

Durée : 1h
à 20h00 : 11 July

 Réservations

+33 (0)6 63 68 33 60

 Performance
Langue française
Entrée libre

PARVIS D'AVIGNON (LE)

33, rue Paul Saïn
84000 - Avignon - Localiser sur la carte

Nom de la salle : Parvis d'Avignon
Nombre de places : 100

  • Accès PMR
  • Climatisation
  • Gradins
  • Chaises

Auteur :

Avec les textes de Jean-Marc LOVAY

Première à Avignon

Résumé du spectacle

Mise en musique de textes de l’écrivain romand Jean-Marc Lovay (conférence, poèmes, extraits de romans ou d’interviews).

Pour la musique, on s’est dit : évitons le piano. Parions sur boîtes à rythme et des synthés. Peut-être quelques cordes. On cherchait une bande originale moderne et intemporelle, un peu comme si John Carpenter avait pris un omnibus à Genève, direction le Valais. Ça pourrait s’appeler ElectroSwissBooks, notre affaire. Et puis on a lu, on a relu Lovay, qu’on tenait déjà pour l’un des plus grands écrivains suisses encore vivants. On s’est immergés dans son verbe pour s’y revoir funambules, en équilibre sur une syntaxe à la beauté folle et sur des routes de montagne qui nous menaient loin dans la langue et loin en soi. Romans, poèmes, conférences, interviews : on s’est bien gavés de grâce, de mystères et d’intelligence.

Dans les années 60, Lovay escaladait le Mont Ararat, en Turquie, traversait en mule un désert de pierres entre Iran et Afghanistan, sillonnait Madagascar ou l’Australie, son barda sur le dos. En mai 68, il était à Kaboul, hanté par des visions hallucinatoires d’immenses choucroutes.

En 1976, Louis-René des Forêts lit Les Régions céréalières et le roman paraît peu après chez Gallimard. Ça n’empêche pas Lovay de fabriquer des boutons en bois qu’il fabrique lui-même. Il écrit Polenta la nuit, à la bougie ; va de temps à autre s’occuper de ses chèvres. Il écrit La Conférence de Stockholm en Australie, chez l’habitant, une bouteille de gnôle à la main. Il écrit sur sa table retournée, pour avoir l’impression de travailler après un tremblement de terre. Il écrit sur sa table retournée comme un plafond qui l’écrase. S’il y avait une voie de conciliation entre Robert Walser et Buster Keaton, peut-être se porterait-il candidat pour l’emprunter ?

Venez prendre quelques rasades de pur génie, on vous ouvre pour une heure cet « asile d’azur » unique dans la francophonie, un univers littéraire où il fait bon marcher les yeux fermés, la langue tirée, de merveille en merveille.

Interprètes / Intervenants

  • Interprète(s) : Fabrice MELQUIOT, Eric LINDER/Polar, David MARCHETTO

Théâtre Am Stram Gram - Genève

Signataire de la charte du OFF

Production Théâtre Am Stram Gram - Genève, festival Antigel - Genève avec le soutien des Editions ZOE.