Les carnets du sous-sol

À 17h55

Durée : 1h
à 17h55 : du 16 au 26 July - Relâche : 21 July

 Réservations

+33 (0)4 84 51 09 11

 Théâtre
Langue française
Tarifs
  • Abonné11 €
  • Plein tarif16 €
  • Enfant (moins de 12 ans)8 €
  • Jeune abonné.e 12/25 ans - 22/28 juillet 8 €

Moyens de paiement acceptés

     

LASCIERIE

15, boulevard du Quai Saint Lazare
84000 - Avignon - Localiser sur la carte

Nom de la salle : Le Studio
Nombre de places : 48

  • Accès PMR
  • Climatisation
  • Gradins
  • Banquettes

Première à Avignon

Résumé du spectacle

Le récit se présente sous la forme du journal intime d’un narrateur amer, isolé, et anonyme. Cet ouvrage est devenu un livre à part dans la biographie du maître russe d’abord par sa taille (court, il est considéré comme une longue nouvelle) et par sa fonction de laboratoire condensant tous les grands thèmes de son œuvre (Crime et châtiment, L’idiot, Les Frères Karamazov).
C'est l'histoire d'un homme reclus sur lui-même qui se réfugie dans un sous-sol pour ne plus se confronter au monde. Il désespère de la vanité des hommes autant que de la sienne "incommensurable". Il conspue l'humanité qui ne cherche qu'avancement, confond le rang pour l'esprit, et ne croit qu'en une seule vérité : l'argent. Il se déteste autant qu'il déteste les autres et n'arrive pas à trouver l'amour, et quand il le trouve, le rejette immédiatement pour faire bien, par pur intellectualisme, pour faire "comme dans les livres". Cet homme nous renvoie à nous-mêmes, il nous parle de son souterrain qu'est sa conscience accrue pour parler de l'humanité.
C'est le grand frère de Jean-Baptiste Clamence, le juge pénitent de La chute de Camus.
C'est le premier antihéros de la littérature moderne.
Acariâtre et méchant, intelligent, et ridicule, il arrive pourtant à nous séduire.
L'essentiel est là pour l'acteur que je suis : plaire en déplaisant, séduire en énervant.
C'est un régal de dire autant de saletés et de méchancetés avec tant d'intelligence.
Venez écouter les tourments de cet homme malade, venez le voir les exhiber, les cracher, pour en tirer le plus salvateur des plaisirs : la découverte ou la redécouverte de l'un des plus grands auteurs de tous les temps.
Extrait de presse - Oton et Dostoïevski, flamboyant à l'excès ! Nicolas Oton est flamboyant, à l'égal de la sombre histoire qui s'y ourdit, où, à l'ombre du pouvoir tsariste, le petit peuple ronge son frein et prépare sa revanche. Nicolas Oton y développe un tonus théâtral, avec une diction de haute tenue, dans un solo d'exception que l'on savoure encore plusieurs heures après la fin de la représentation. Un grand moment de théâtre. TH.M Midi LIbre.
"Une réussite totale". L'art Vues MCH

Interprètes / Intervenants

  • Interprète(s) : NICOLAS OTON
  • Collaboration artistique : ARIEL GARCIA VALDES
  • Lumière : CLAIRE ELOY
  • Création son : ALEXANDRE FLORY
  • Régie : LAURENT DUPUY

Compagnie Machine Théâtre
Coproduction : Le Cratère d'Alès
Coproduction : L'Archipel Perpignan

2-1107297 Signataire de la charte du OFF

Machine théâtre est un collectif d'artistes issus de l'Ensad de Montpellier en 2001.
Coproduction Le Cratère d'Alès et L'Archipel de Perpignan. Compagnie Machine théâtre est subventionnée par Ministère de la Culture/ Drac Occitanie au titre des compagnies conventionnées, Région Occitanie, Ville de Montpellier. Photos Marc Ginot