Primo Levi et Ferdinando Camon: Conversations

À 10h35

Durée : 1h15
à 10h35 : du 5 au 28 July - Relâche : 22 July

 Réservations

+33 (0)4 32 74 18 54 +33 (0)9 66 97 18 54

 Théâtre

À partir de 14 ans

Langue française
Tarifs
  • Abonné12 €
  • Plein tarif18 €
  • Réduit (Chômeurs, - de 25ans) 11 €
  • Jeune abonné.e 12/25 ans - 22/28 juillet 11 €

Moyens de paiement acceptés

     

PRÉSENCE PASTEUR

13, rue du Pont Trouca
84000 - Avignon - Localiser sur la carte

Nom de la salle : Salle Marie-Gérard
Nombre de places : 84

  • Accès PMR
  • Climatisation
  • Gradins

Auteur :

PRIMO LEVI

Résumé du spectacle

Entre 1982 à 1986, le romancier italien Ferdinando Camon s’est entretenu régulièrement avec Primo Levi .
Deux écrivains, deux arpenteurs de mémoire: l’un est de culture chrétienne, l’autre a vécu comme juif, quarante ans plus tôt, l’expérience d’Auschwitz. Quel que soit le sujet abordé, les échanges sont à la fois denses et fluides, surprenants parfois. Primo Levi ne ressasse jamais le passé. Tout en douceur, sans la moindre trace de pathos, comme à distance, il analyse les mécanismes, observe les comportements, donne des clés pour prévenir l’avenir. Ouvrant sans cesse sur l’universel, il offre l’image lumineuse d’un grand « veilleur » du XXe siècle, devenu un garde-fou indispensable pour le nôtre.

L’accueil :
D’une intelligence et d’une vérité humaine extraordinaires. Magnifique/G.Costaz, le Masque et la Plume.
Le Théâtre ici ne se contente pas d’assumer son « devoir de mémoire », il accomplit sa fonction éthique et politique, sans compromis ni démagogie/Jean-Pierre Siméon, L’Huma.
Interprétation quasi-hypnotique de Gérard Cherqui, Télérama.
Un spectacle admirable, France Culture.
Un moment rare. Exceptionnel, Voix du Nord.
A voir absolument, Dauphiné Libéré.
Un spectacle émouvant et profond, République du Centre.
Toute la force d’une parole où le ressassement n’est jamais de mise, Libération.
Passionnant, Figaroscope.
On touche à l’essentiel, La Croix.
Adaptation exemplaire, JDD.
Une totale réussite, L’Arche.
Un vrai théâtre de la parole du témoin, Pariscope.
Fascinante rencontre, Nl Obs.
Votre spectacle est remarquable. C’est un pari difficile que de mettre en scène sans concession ni complaisance un texte discursif comme celui-là, et vous l’avez gagné, Annie Ernaux.

Interprètes / Intervenants

  • Metteur en scène : D. Lurcel
  • Interprète(s) : G. Cherqui, E. Cénat

Passeurs de mémoires
Coproduction : Theatre de l'Imprévu

2-1115943

Principaux spectacles depuis 1997

En Avignon : Soliloques/Jean-Pierre Siméon (2001), Le Baisemain/Manlio Santanelli (2004), Stabat Mater Furiosa/Jean-Pierre Siméon (2005), Une saison de machettes/Jean Hatzfeld (2007), Le Contraire de l’amour/Mouloud Feraoun (2011 et 2015),Comme si j’étais à côté de vous/Diderot (2014), Primo Levi et Ferdinando Camon : Conversations (2015)…

Et ailleurs (Paris, France et Etranger) : Mistero Buffo Caraïbe/Dario Fo (1998), Mange-Moi/Nathalie Papin (2000), Nathan le sage/Lessing (deux mises en scène : 2004 et 2017), Folies Coloniales, Algérie années 30 (2009), L’Exception et la Règle/Bertolt Brecht (2010)

Fondation pour la Mémoire de la Shoah, ONAC, Ville d'Orléans, CERCIL, Régions IDF et Centre, CR Centre, CD Loiret, LICRA, SPEDIDAM