Création de société à Dubaï – Votre guide complet avec FreeZoneMarket.ae

par Melvin

Créer une société à Dubaï en 2024 offre de nombreuses opportunités grâce à plusieurs types de structures disponibles, chacune avec ses avantages et inconvénients. Voici un guide pour mieux comprendre les options possibles :

Types de sociétés a Dubai

Société Mainland:

Avantages : Permet de commercer sur l’ensemble du territoire des Émirats arabes unis (EAU). Depuis 2020, il est possible pour les étrangers de détenir 100% des parts de la société, ce qui facilite l’accès au marché intérieur et offre des avantages fiscaux.

Inconvénients : Nécessite souvent des coûts fixes plus élevés et, pour certaines activités, un sponsor local est encore requis​​​.

Société en Freezone (Zone Franche) :

Avantages : Propriété étrangère à 100%, exonérations fiscales, rapatriement intégral des bénéfices, et formalités administratives simplifiées. Elles sont idéales pour les activités d’import-export et les entreprises technologiques.

Inconvénients : Limitations dans le commerce à l’intérieur des EAU sans obtenir des licences supplémentaires​.

Société Offshore :

Avantages : Structure flexible pour le commerce international, protection des actifs, et confidentialité accrue. Elles ne sont pas soumises aux impôts locaux tant qu’elles n’opèrent pas aux EAU.

Inconvénients : Difficulté à ouvrir un compte bancaire professionnel aux EAU, et elles ne peuvent pas mener d’activités sur le territoire local​

Freelance:

Avantages : Moins coûteux et plus simple à mettre en place qu’une société traditionnelle, avec une flexibilité accrue pour les professionnels indépendants.

Inconvénients : Ne bénéficie pas de la même protection juridique qu’une entreprise, et peut être limité en termes de contrats et d’activités commerciales​.

Lire aussi  Le Paysage Administratif Français: Combien de Fonctionnaires Comptons-Nous Réellement?

Fiscalité

Dubaï a introduit un impôt sur les sociétés de 9% sur les bénéfices à partir de 375,000 AED, avec une exonération pour les bénéfices en dessous de ce seuil. De plus, une TVA de 5% est applicable pour les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 375,000 AED annuellement​.

Procédure de création

  1. Choix de la structure juridique : Décidez si vous voulez une société Mainland, société Freezone Meydan ou Offshore en fonction de vos besoins commerciaux et fiscaux.
  2. Nom commercial : Choisissez et enregistrez un nom commercial conforme aux réglementations locales.
  3. Enregistrement et licences : Obtenez les licences nécessaires auprès des autorités compétentes, telles que la municipalité de Dubaï ou les autorités spécifiques des zones franches.
  4. Coordination avec un agent local : Pour certaines structures, notamment les sociétés Mainland, vous pourriez avoir besoin de l’aide d’un agent local pour les démarches administratives et les interactions avec les autorités​.
  5. Obtention de visa de residence a Dubai: Ce visa vous permet de résider dans les sept Emirats qui forment les Emirats Arabes Unis, de louer une maison, d’obtenir un permis de conduire, de scolariser un enfant, etc.
  6. Ouverture de compte bancaire: Parmi ces avantages, on peut citer notamment : des réglementations minimales, des exigences en matière de solde de compte minimum et un plus grand choix de banques.

Conclusion

Dubaï offre un environnement favorable pour les entrepreneurs grâce à une fiscalité attractive, une infrastructure moderne et diverses options pour la création d’entreprises adaptées à différents besoins. Il est toutefois crucial de bien comprendre les implications de chaque type de société et de se faire accompagner par des experts pour naviguer dans les procédures locales et éviter des erreurs coûteuses.

Lire aussi  Comment congeler le nom de quelqu'un en affaires: Stratégies et implications

Pour plus de détails et un accompagnement personnalisé, vous pouvez consulter des spécialistes tels que FreeZonemarket.ae ou FZM Solutions DMCC.

Articles similaires

Noter cet article